C’est un des scandales sanitaires de ce début de siècle: la tuberculose a tué 1,4 million de personnes en 2010, dont l’immense majorité résidait dans un pays pauvre. D’après l’Organisation mondiale de la santé (OMS), il s’agit du niveau de mortalité le plus bas enregistré ces dix dernières années. Mais cette évolution positive cache une réalité inquiétante: le bacille de Koch devient de plus en plus résistant aux traitements existants, au point de constituer, dans certaines régions du monde, un problème de santé publique majeur. A l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose, samedi 24mars, médecins et chercheurs lancent un appel à l’aide internationale pour sortir de cette impasse thérapeutique…. Lire la suite