La tuberculose dans toutes ses formes, notamment celles multi ultra résistante aux médicaments, constituent un véritable problème de santé publique en Mauritanie avec un taux d'infection estimé à 149 cas pour 1000 habitants, soit l'incidence la plus élevée de la région ouest africaine, a appris APA, dimanche, de sources officielles à Nouakchott.

Dans le milieu sanitaire, cette situation s'explique par l'incidence de la pauvreté, le manque d'hygiène, un faible niveau de détection et à certaines conations socio culturelles spécifiques empêchant les malades de divulguer leur infection.

pnlt dr traoreSelon le coordinateur national de la lutte contre la tuberculose et la lèpre Docteur Abdallahi Traoré, présent au Tagant pour relancer les activités de sensibilisation sur les dangers de la tuberculose et encourager les malades à suivre régulièrement leur traitement, ce faible taux n'est en fait que la partie immergée de l'Iceberg.

« En réalité, le phénomène est plus répandu et ses effets redoutables pour des populations majoritairement indigentes » dira-t-il.

Témoignage d'une patiente atteinte de la tuberculose, en cours de traitement depuis juillet dans la commune de Tékane située au sud-ouest de la Mauritanie et à l'Est de Rosso. Elle a 46 ans, habite à El Ech (4 km de Tékane). Elle est suivie par Khady Sarr Sage femme au poste de santé Tékane. En savoir plus, consultez aussi le blog ACTUME sur le projet en Mauritanie.

Regardez la vidéo : 24 mars 2010 -Journée mondiale de la tuberculose... par ACTUME

Cette vidéo réalisée par ACTUME en décembre 2009 - Évaluation de début du projet dans la commune de Tékane.

Actume prépare pour Juin 2012 une opération de communication sur la tuberculose sur 4 journées sur toute la commune de Tekane. L'objectif de cette opération sera de recenser, dépister, orienter les patients susceptibles d’être atteints par le tuberculose. Mais aussi de soutenir, motiver, valider les connaissances des Agents communautaires de l'association. Nous allons rassembler la population, l’informer, réaliser en cas de doute un examen clinique puis un test tuberculinique. Les bonnes volontés sont les bienvenues (médecins, logisticiens, communicants ...) pour préparer et réaliser ce projet.

Contactez:  Maider CouilletOumar Kane / Sabine Delongeas

Sous-catégories