amaluts 5423L'Association mauritanienne de lutte contre la tuberculose, le tabac et le sida a jugé samedi la consommation de tabac en Mauritanie "en nette augmentation". "Elle est en progression surtout dans le milieu jeune", a révélé la présidente de l'AMALUTS, Sinna Boly, lors d'une conférence de presse.

Selon des statistiques réalisées en milieu scolaire, plus de 22% de la jeunesse mauritanienne consommerait le tabac. A l'échelle nationale, on compterait plus de 32% de mauritaniens qui consomment le tabac. "Le Tabac, c'est le seul produit qui tue et qui est légalement vendu. Les gens croient que fumer, c'est une liberté. Or, ils se suicident en fumant ", a expliqué Medellah, chargé de communication à l'OMS.

"Les taxes sur le tabac génèrent plus de 2 milliards d'ouguiyas alors que pour guérir des maladies causées par le tabac, on dépense 4 et 5 milliards", a-t-il rappelé.

La présidente de l'AMALUTS a salué le "grand travail" fait par le gouvernement mauritanien pour lutter contre le tabac, notamment la signature de la Convention cadre de lutte antitabac (CCLAT) de l'OMS en 2004, la ratification de la CCLAT en 2005, la création d'un programme national de lutte contre le tabagisme en 2010 et l'adoption de loi antitabac par le gouvernement en septembre 2012. L'AMALUTS a demandé par ailleurs l'application du Circulaire ministériel n° 00125 de 2005 et celui de 2006 qui interdisent la consommation du tabac notamment dans les structures sanitaires.

Babacar Baye Ndiaye
Source : cridem.org