Le retour en force de la tuberculose à Oran est dû également à d'autres facteurs et en particulier le manque de traitement intensifié et l'absence de prise en charge adéquate des personnes contaminées. En 2009, la tuberculose avait coûté la vie à 13 personnes. La progression du sida est également parmi les causes de la propagation de la tuberculose. Lire la suite

Le retour en force de la tuberculose à Oran est dû également à d'autres facteurs et en particulier le manque de traitement intensifié et l'absence de prise en charge adéquate des personnes contaminées.



En 2009, la tuberculose avait coûté la vie à 13 personnes. La progression du sida est également parmi les causes de la propagation de la tuberculose.