amadou kaneJe suis médecin généraliste. J'ai eu la chance de faire un bon nombre de services de pédiatrie qui font que finalement une fois sur place (Tékane), je me suis occupé de la pédiatrie.

J'ai vu un bon nombre d'enfants sur les deux jours et ça s'est bien passé et de manière générale la population répond massivement. Il y a eu beaucoup d'enfants. C'est un peu compliqué car généralement il y en a beaucoup plus que les adultes, mais on a pu quand même le faire et on espère que l'apport à été intéressant, de manière générale l'initiative est bonne parce qu'il est bon de venir au devant des populations qui n'ont pas toujours accès aux soins de qualité.

Téléchargez le transcript : ici

sante pour tous actume ministere santeIl faut noter un certain nombre de choses, le type de pathologie que l'on a retrouvé chez les enfants de manière générale, c'est surtout les parasitoses et il y a un peu de géophagie (action de manger la terre) chez les tous petits. Ce qui fait qu'ils ont tendance à être un peu anémique et à avoir en plus certains vers intestinaux. Il y a malheureusement aussi la proximité avec le fleuve, c'est une 'eau douce dans laquelle on retrouve la bilharziose. Donc je pense qu'on en a vu un bon nombre, je n'ai pas les chiffres exacts mais je peux dire que autour des 80% chez les enfants il y avait des signes de bilharziose que nous avons traité. Le reste c'est une histoire de dermatophitie. Ce que l'on appelle des teignes.

On en a profité aussi pour faire une recherche de malnutrition, on a été munis de brassard, ce que l'on appelle « Mid-Upper Arm » ce qui permet de prendre la circonférence du milieu du bras. Ce qui est un très bon indicateur, selon un code de couleur qui facilite la lecture, pour les enfants de moins de 5 ans mais nous nous sommes limités à 3 ans de manière générale on n'a pas retrouvé de malnutrition sur ce que l'on a vu sur pratiquement une centaine au moins sur ce côté là on est rassurés.

> Consultez aussi les autres  témoignages des bénévoles

 Propos recueillis par Constance BORDES et Oumar KANE à Tékane, le 19 avril 2014
Transcript réalisé par Maïry KANE

 

En savoir plus :


Lire le bilan de la caravane, première édition (2013) : ici